Au milieu des soucis apostoliques, saint Paul exhortait ainsi : « Un temps viendra où l'on ne supportera plus l'enseignement solide, mais, au gré de leur caprice, les gens iront chercher une foule de maîtres pour calmer leur démangeaison d'entendre du nouveau. Ils refuseront d'entendre la Vérité pour se tourner vers des récits mythologiques » (2 Tm 4, 3-4). Conscients du grand réalisme de ses prévisions, avec humilité et persévérance vous vous efforcez de correspondre à ses recommandations : « Proclame la Parole, interviens à temps et à contretemps avec une grande patience et avec le souci d'instruire » (2 Tm 4, 2).
(Benoît XVI, discours aux Évêques de France réunis dans l'hémicycle Sainte-Bernadette, à Lourdes, le dimanche 14 septembre 2008).

"Rien n'est voilé qui ne sera dévoilé, et rien n'est secret qui ne sera connu" (Jésus, Mt 10, 26).

Pastorale Nouvelles Croyances
et Dérives Sectaires 72

Menu

Sacrés thérapeutes, les Pères du désert !

par Soeur Marie Ancilla


Le livre d'Emilie Pécheul et Marco La Loggia : Sacrés thérapeutes, les pères du désert ! (Ed. François de Guibert, 2010) est un succès de librairie. Avant même de se pencher sur le contenu du livre, un simple regard montre que le titre est mensonger: il n'est pas question des Pères du désert dans ce livre! L'ouvrage de base Bons mots et facéties des pères du désert est en réalité un plagiat des apophtegmes. Ajoutons qu'Anselm Grün (La voix du désert, quarante méditations avec les Pères, Ed. Parole et Silence, 2006), Ephraïm et Jean Monbourquette, sont pour les auteurs des références qui font autorité. Le livre de J.-P. Larchet : Thérapeutique des maladies mentales est aussi largement cité, sans tenir aucun compte de l'anachronisme: cet ouvrage s'appuie en effet sur des textes du 8e au 12e siècles, et donc bien postérieurs aux Pères du désert.

Il ressort clairement de ces quelques renseignements que les auteurs n'ont pas une connaissance directe des Pères du désert, mais utilise des interprétations qui conviennent à leur propos: leur livre, en effet, est un livre à thèse. ils veulent montrer que le psycho spirituel prend sa source dans les grands textes spirituels de la tradition ecclésiale et qu'il est normal de revisiter ces textes à la lumière des outils des thérapies actuelles.

Terminons avec la préface: elle a été demandée à Ephraïm. Cela ne peut étonner, quand on sait que les auteurs le remplacent - lui et son beau-frère - dans le centre Kinor (Landes). Un dernier renseignement a son importance: Emilie Pécheul a écrit: Réenchanter son histoire familiale, petite introduction à la psychogénéalogie. Or il faut savoir que la commission doctrinale des évêques de France a fait une mise en garde sur la psychogénéalogie (note doctrinale 6).

Le but même poursuivi par les Pères du désert est complètement ignoré des auteurs. Où est-il question de la guérison des vices par les vertus, grâce au discernement des pensées et au combat spirituel sous la houlette du père spirituel? Les Pères n'ont pas puisé leur science spirituelle chez des thérapeutes de l'âme, mais dans la connaissance du cœur de l'homme. Ils faisaient cette découverte à travers la prière et l'écoute de la Parole de Dieu. Leur combat spirituel était à la fois totalement œuvre de l'homme et totalement œuvre de Dieu. Un verset de psaume résume la démarche: «Dieu viens à mon aide! Seigneur, viens vite à mon secours!» Or, au terme de la lecture du livre on se demande ce qu'il en est advenu de la grâce de Dieu. On voit en effet l'homme en quête de guérison et non de sainteté. Les maux psychologiques ont remplacé les vices et le péché; et la quête de la santé psychique, la quête de Dieu.

Cette grande différence tient au fait que les Pères du désert n'ont pas eu Erickson ou Freud comme maître, mais uniquement le Christ Jésus et l'évangile. Qu'auraient-ils fait si on leur avait parlé de métamodèle et de modélisation? Ils auraient fui en courant!

Le retour aux Pères du désert a caractérisé tous les grands renouveaux spirituels qui ont eu lieu dans l'Eglise. Ce livre est un témoin du renouveau spirituel de type gnostique qui peu à peu envahit subrepticement l'Eglise catholique.

© Sœur Marie-Ancilla, o.p.
http://mancilla.op.free.fr

Voir aussi :«Foi et guérison»
http://www.articlesenligne.com/article6744.html

«Les Pères du désert face à la psychospiritualité»
http://www.oboulo.com/summary?id=95651

À propos de l'auteur :

Sœur Marie-Ancilla a publié plusieurs livres sur les Pères du désert:
Chercher Dieu avec les Pères du désert et leurs héritiers, Éd. Source de Vie, Vieille-Toulouse, 1996.
Tu aimeras ton frère, À l'école des Pères du désert, Éd. Source de Vie, Vieille-Toulouse, 1997.
Saint Jean Cassien. Sa doctrine spirituelle, La Thune, Marseille, 2002.
Saint Antoine. Conduit au désert par l'Esprit, Ed. Le Livre Ouvert, 2006.



Marco La Loggia


"En finir avec la culpabilité"
comme "Sacrés thérapeutes, les Pères du désert" de Marco La Loggia sont des livres qui ne devraient pas être promus.

Ils s'inscrivent dans ce courant actuel ou le psychologique et le spirituel sont mélangés sans vergogne. Leurs propos n'ont rien à voir avec une recherche psychologique sérieuse et leur approche des Pères de l'Église est d'une superficialité affligeante, sans compter les anachronismes permanents.

"En finir avec la culpabilité" révèle une méconnaissance de ce qu'est réellement la conversion chrétienne, à savoir la reconnaissance de mes propres péchés pour lesquels j'ai ma part de liberté et donc de responsabilité et simultanément l'étonnement de la tendresse inouïe de Dieu. Ce livre nous entraîne dans les méandres de la culpabilité où pour nous guérir il convient d'enfin reconnaître que nous avons été blessés par nos ancêtres et nos parents et qu'il est nécessaire pour aller mieux de nous désengager de ce que nous avons subi. Finalement nous aurions à demander l'aide de Dieu pour les péchés de nos proches qui nous auraient entraînés dans cette culpabilité.

La liberté du chrétien qui se convertit, est de demander pardon au Seigneur pour son propre péché et non celui des autres.



P. Dominique Auzenet, responsable diocésain (Le Mans), et Bertran Chaudet, co-coordinateur national,
de la Pastorale "Nouvelles Croyances et Dérives Sectaires"




Retour à la page "Guérison"


Haut de la page


http://pncds72.free.fr

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!