Au milieu des soucis apostoliques, saint Paul exhortait ainsi : « Un temps viendra où l'on ne supportera plus l'enseignement solide, mais, au gré de leur caprice, les gens iront chercher une foule de maîtres pour calmer leur démangeaison d'entendre du nouveau. Ils refuseront d'entendre la Vérité pour se tourner vers des récits mythologiques » (2 Tm 4, 3-4). Conscients du grand réalisme de ses prévisions, avec humilité et persévérance vous vous efforcez de correspondre à ses recommandations : « Proclame la Parole, interviens à temps et à contretemps avec une grande patience et avec le souci d'instruire » (2 Tm 4, 2).
(Benoît XVI, discours aux Évêques de France réunis dans l'hémicycle Sainte-Bernadette, à Lourdes, le dimanche 14 septembre 2008).

"Rien n'est voilé qui ne sera dévoilé, et rien n'est secret qui ne sera connu" (Jésus, Mt 10, 26).

Pastorale Nouvelles Croyances
et Dérives Sectaires 72

Menu

Un scénario assez fréquent ...


À propos de dérives possibles induites par les nouvelles thérapies, voici un scénario assez fréquent des différentes étapes :

1. Le point de départ est un mal-être pour soi-même pour ses enfants ou ses proches.

2. La recherche d'une solution est envisagée, d'abord par des moyens classiques, reconnus par la médecine, remboursés par la sécurité sociale. Il y a consultation de généralistes, de spécialistes, de paramédicaux.

3. Ces démarches n'aboutissent à aucune amélioration. Aucune explication n'est donnée à la réalité des symptômes repérés : le diagnostic reste flou, les compléments d’examens envisagés, radios, scanner, analyses en tout genre ne donnent rien.

4. Par ailleurs, aucun médicament, aucune prise en charge en orthophonie, kinésithérapie, psychothérapie n'amène d'amélioration.

5. Perplexité et questionnement subviennent quant au diagnostic et aux thérapeutiques envisagées.

6. Une personne de l’entourage propose une solution dans les médecines alternatives ou les nouvelles thérapies.

7. La première consultation donne une réponse immédiate, l'origine des maux est enfin trouvée avec la promesse d'une rapide amélioration.

8. Une sorte de protocole thérapeutique est mise en place, parfois des exercices sont proposés.

9. Enfin une réponse existe, suscitant un espoir à hauteur des investissements déclenchés, en argent, en temps, en confiance.

10. Tout ceci peut entraîner un surinvestissement dans cette thérapie aussi prometteuse.

11. La réalité revient douloureusement à la surface. Après quelque semblant d'amélioration, l'état reste stationnaire, quelques mois passent.

12. La réponse si facilement trouvée quant à l'origine des troubles, n'était sans doute pas l'unique raison des difficultés, la déception survient, les interrogations demeurent.

13. Une autre solution doit être recherchée, parfois une autre nouvelle thérapie est envisagée.

14. À moins que ce douloureux chemin n'ait permis une prise de conscience de la réalité. Un accompagnement thérapeutique bien ciblé demande souvent du temps, de la patience, et beaucoup de tendresse de la part des parents dans l’accueil objectif de leur souffrance ou de celle de leur enfant.

Bertran Chaudet

Retour à la page "Thérapies alternatives"
Haut de la page


http://pncds72.free.fr

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!